Acheter

Louer

Viager

Référence

Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.
  1. Immobilière de l'Est
  2. > Nos actualités immobilières
  3. >Déconfinement : les parcs de Lyon moins tondus pour retrouver leur biodiversité

Déconfinement : les parcs de Lyon moins tondus pour retrouver leur biodiversité

Publié le
Déconfinement : les parcs de Lyon moins tondus pour retrouver leur biodiversité

Deux mois de confinement et la nature a repris ses droits dans les différents parcs lyonnais. Et si on les laissait ainsi ? A proposé l’association Nature et Citée qui a lancé une pétition signée par de nombreux lyonnais. En effet, ce paysage naturel plaît beaucoup aux Lyonnais-es qui ont réinvesti les parcs dès le 13 mai.

La municipalité a accepté et, dans un communiqué du 19 mai, a annoncé choisir de "laisser la nature s'installer en ville" ! Ainsi au parc de la Tête d’or, le plus grand de la ville, 49 % des 105 hectares du parc vont devenir des espaces nature (contre 20,5 % actuellement). La tonte ou la fauche ne seront faites que partiellement et uniquement en fonction de la fréquentation sur les espaces. Des parcours pour les usagers seront créés sur ces zones et des lieux de pause pour les piques-niques seront aménagés.

Des expérimentations seront ainsi menées dans plusieurs parcs :

  • Dans le 5ème arrondissement, seuls 2 hectares seront tondus sur les 7,5 habituels
  • Dans le 9ème arrondissement, à peine 1 hectare sur les 3,5 hectares habituels
  • Dans les 3ème et 6ème arrondissements 15 hectares sur les 20 hectares habituels
  • Dans le Parc de Gerland, 5 hectares supplémentaires sont laissés en prairie.

La ville souhaite ainsi expérimenter l’accueil du public sur les prairies naturelles et laisser s’épanouir la flore spontanément. Ainsi un inventaire pourra être réalisé pour connaître ce qui pousse au sein de l’agglomération et évaluer la richesse écologique et l’évolution des espaces verts. Lyon a une richesse, encore une, alors pourquoi ne pas l’exploiter, la mettre en avant ? Le confinement a eu cet avantage de laisser libre cours à la faune et la flore, laissons là ainsi et essayons de faire cohabiter habitants et nature.

Cette expérience est également réalisée dans d’autres villes de France.

https://www.lyoncapitale.fr/actualite/lyon-des-pelouses-du-parc-de-la-tete-d-or-vont-rester-sauvages-comme-d-autres-dans-la-ville/