Acheter

Louer

Viager

Référence

Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.
  1. Immobilière de l'Est
  2. > Nos actualités immobilières
  3. >3 étapes pour réussir votre investissement locatif

3 étapes pour réussir votre investissement locatif

Publié le

L’investissement dans la pierre séduit de plus en plus de jeunes actifs désireux de se constituer un patrimoine. Mais il ne faut pas faire n’importe quoi. Tout investissement comporte des risques même s’ils sont minimes dans l’investissement locatif. On vous donne les clés pour réussir votre investissement locatif.

Étape 1 : Il faut définir votre projet 

La prise d’information !

Dans l’achat d’un bien immobilier, ce sont des sommes exorbitantes qui sont engagées. Surtout aux prix actuels de l’immobilier, ne commettez pas l’erreur d’acheter un bien dès la première visite. Il ne s’agit pas non plus scruter quelques annonces en ligne pour se décider à acheter. Identifiez une zone attractive pour les salariés et les étudiants. Ceux-ci ont un fort besoin en location. 
Ensuite étudiez le marché immobilier de la zone que vous avez choisie. Renseignez-vous sur les prix d’achat et de location au mètre carré et alignez-vous sur les prix du marché au moment de la mise en location.

Définition des objectifs !

Quel est votre but en achetant ce bien ? Comptez-vous le louer dans un premier temps puis vous y installer pour votre retraite ? Si c’est le cas, vous devez le choisir avec soin comme s’il s’agissait de votre résidence principale. Si ne souhaitez qu’en tirer un complément de revenu, vous devez en amont définir vos locataires cibles.

  • Pour des étudiants : achetez un bien de préférence en centre-ville dans une zone bien desservie par les transports en commun, à proximité de commerces, et si possible non loin d’une université. 
  • Pour une famille : vous pourrez choisir un bien plus spacieux dans un quartier non loin du centre-ville et idéalement à proximité d’un établissement scolaire. 

Si vous cherchez à faire une belle affaire en la revendant plus cher, prenez le temps de trouver la perle rare. Et n’hésitez pas à faire certains travaux pour lui donner de la valeur.

Étape 2 : Trouvez le meilleur bien 

Choisissez la bonne localisation

Misez sur des valeurs sûres. Certaines régions présentent une très forte demande en logement. La région parisienne et les grandes façades maritimes sont des régions dans lesquelles vous trouverez des candidats à la location très rapidement.

Mais si vous souhaitez investir ailleurs, vous pouvez consulter les arrêtés municipaux et les soldes migratoires pour mieux estimer le potentiel de certaines régions.

Le type de logement idéal 

Investir dans des biens de petite superficie peut être plus rentable mais cela comporte certains risques. Ce type de bien attire généralement des locations de courtes durées. En effet, un locataire restera rarement plus de 3 ans dans un 18 m2. Ce qui veut dire que vous changerez régulièrement de locataire, environ tous les 1 an et demi. Vous risquez donc de faire face à des vacances locatives. Mais si vous mettez en place une bonne gestion locative, vous limitez ce risque. Proposez par exemple à vos locataires une rémunération en échange de vous trouver un autre locataire à leur départ. Ou passez par une agence.

N’oubliez pas non plus que les salariés célibataires et les étudiants ont tendances à préférer les appartements meublés pour plus de flexibilité. Pour ceux-ci, privilégiez un studio dans les villes où les loyers sont très élevés et plutôt un F2 dans les villes aux loyers plus modérés.

Si vous ciblez une famille, optez pour un logement beaucoup plus spacieux, type 3 chambres. À noter que les familles s’installent plus sur la durée. Ce qui veut dire que même si vous achetez le bien plus cher, vous aurez des retours sur investissement plus importants et plus stables. À vous de choisir !

Étape 3 : Trouvez le financement !

Obtenir un prêt sans apport ?

En général, les banques demandent 10 % d’apport minimum pour un prêt immobilier. Cet apport sert à couvrir les frais de notaire et de garantie. Il est toujours bien vu par les banques d’avoir un apport. Elles considèrent que vous êtes un bon épargnant et vous paraissez plus fiable.

Mais le cas du locatif est un peu spécial. Paradoxalement, les banques acceptent plus facilement de prêter sans apport pour un investissement locatif. Vous empruntez, achetez et louez un bien qui vous rapporte de l’argent que vous utiliserez pour rembourser votre prêt.
Ensuite, vous profitez d’un dispositif fiscal avantageux : vous pouvez déduire vos charges locatives de vos revenus et profiter ainsi d’une réduction d'impôts

Obtenir le meilleur prêt immobilier

Il faut savoir qu’en 2019, 35 % des prêts immobiliers accordés l’ont été par l’intermédiaire de courtiers en prêt immobilier. C’est la voie choisie par les emprunteurs désireux de gagner du temps et d’économiser de l’argent dans leurs démarches. 

Un courtier en prêt immobilier compare toutes les offres de prêt immobilier pour vous obtenir la meilleure offre pour votre projet. En plus, il négocie votre taux et vos conditions de prêt. Sans oublier qu’il vous aide à constituer votre dossier de prêt immobilier et se charge de l’envoyer à la banque. Voilà comment vous évitez des jours et des semaines entières à faire des allez-retours à la banque pour négocier votre crédit. Mais pour vous éviter des frais de courtage, optez pour des courtiers en ligne comme Pretto qui proposent un accompagnement gratuit de la simulation de votre prêt immobilier à la signature chez le notaire.